Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe








Derniers sujets













Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters



HTA : Guérie en 2 semaines par technique chirurgicale

Partagez

hyozan7
Membre actif
Membre actif

Masculin Messages : 109
Date d'inscription : 25/09/2011
Age : 25
Localisation : Maroc
Emploi : Etudiant

HTA : Guérie en 2 semaines par technique chirurgicale

Message par hyozan7 le Dim 16 Oct 2011, 02:28

Première mondiale ? Non, mais première britannique, selon les
médias du pays. Une méthode chirurgicale non invasive pour guérir
l’hypertension artérielle : la renal sympathetic-nerve ablation, ou en
plus simple sympathectomie rénale (ou lombaire), en plus compliqué
dénervation sympathique ablative… Technique aujourd’hui non invasive
(endovasculaire), passant de la chirurgie directe des nerfs sympathiques
(activateurs) à la destruction d’abord chimique puis par recours à une
sonde de radiofréquence.


Révolutionnaire pour les
médias, la technique a été inventée par l’école lyonnaise de chirurgie
vasculaire et pratiquée dès 1913 par le Pr René Leriche (1879-1955).
N’oublions pas que ce chirurgien visionnaire a apporté à sa spécialité
tant de choses qui restent d’actualité ! En 1939, un autre chirurgien
lyonnais, Georges Arnulf, précisait la sympathectomie pour traiter
l’angine de poitrine, expérimentée en premier par René Leriche, parmi
d’autres applications en chirurgie vasculaire née au début du 20e siècle
en France, un catalogue impressionnant…

Priver l’artère rénale
des stimulations sympathiques, est-ce un problème? Il ne le semble pas,
car en fait c’est ce que produit l’ablation d’un rein malade remplacé
par un greffon : on ne reconnecte pas les fibres nerveuses ! La
sympathectomie est un moyen d’essayer de guérir ou de maîtriser l’HTA
résistant au traitement global : antihypertenseurs et mesures
hygiéno-diététiques.

Ce qui est nouveau ici, c’est la
sympathectomie rénale par voie endovasculaire (remontée de la sonde à
partir d’une ponction fémorale). Du temps de Leriche, il fallait ouvrir
le patient, disséquer la paroi externe de l’artère, l’adventice, pour
littéralement « débrancher » les terminaisons nerveuses sympathiques
responsables de vasoconstriction. L’intervention permet une baisse de
20-25 mmHg de la pression systolique (PAS), de 10-15 mmHg de la pression
systolique (PAD).

Ainsi, une équipe britannique a remis la
technique au goût du jour, une intervention qui proposait une solution
curative, vue la pauvreté de la pharmacopée. La procédure est
aujourd’hui envisagée quand l’HTA reste sous l’influence de la
stimulation hormonale rénale, le rein réagissant du fait de
l’hypertension des artères rénales, pour maintenir son oxygénation (Voir
visuel). L’intervention s’est déroulée au Chest Hospital de Londres,
dirigée par le Pr Martin Rothman, en un temps record selon les médias
(1 heure), le patient, âgé de 68 ans, diabétique, ayant déjà subi un AVC
et une thrombose veineuse profonde. Si l’intervention permet
éventuellement la suppression des antihypertenseurs (et non les mesures
hygiénodiététiques), celle-ci n’est décidée qu’après une observation
suffisante du résultat de l’intervention. Ici, l’HTA s’est corrigée en 2
semaines : en général il faut compter entre 1 et 3 mois. Le patient
n’est pas relâché dans la nature, il est suivi.

La voie
endovasculaire (cathétérisme) pour remonter la sonde de radiofréquence
jusqu’au site à corriger est également utilisée couramment en
rythmologie pour détruite les voies de conduction parasites qui
perturbent le rythme cardiaque physiologique (troubles du rythme).

La
procédure non invasive a fait l’objet de communications lors de la
réunion de l’American College of Cardiology (ACC) à Orlando en mars
dernier. Un chirurgien australien, Henry Krum (Melbourne), a rapporté de
très bons résultats : jusqu'à 27 mmHg de baisse de la PAS, jusqu’à 17
mmHg de la PAD à 1 un an - pression de départ : 177/101 mmHg (1). La
sympathectomie pour HTA résistante vraie connaît un regain d’intérêt,
100 ans après la première de René Leriche.

Cette intervention
reste exceptionnelle, car l’HTA dite résistante peut avoir diverses
causes : patient non observant, traitement mal ciblé ou choisi, facteurs
de risque persistants (tabagisme, sédentarité, surpoids ou obésité),
diabète non équilibré, voire problèmes psychologiques…

Auteur : Jean-Marie Manus, Santé log (enquête, rédaction, traductions), mise en ligne le 30 décembre 2009


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

jihane pharmacienne
Touriste
Touriste

Féminin Messages : 2
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 28
Localisation : algerie
Emploi : pharmacienne

Re: HTA : Guérie en 2 semaines par technique chirurgicale

Message par jihane pharmacienne le Sam 23 Juin 2012, 01:25

merci pour les informations

Invité
Invité

Re: HTA : Guérie en 2 semaines par technique chirurgicale

Message par Invité le Jeu 12 Juil 2012, 22:44

Merci

Dr soussou23
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif

Féminin Messages : 2947
Date d'inscription : 15/03/2012
Age : 24
Localisation : Terre
Emploi : etudiante

Re: HTA : Guérie en 2 semaines par technique chirurgicale

Message par Dr soussou23 le Jeu 12 Juil 2012, 23:12

merci bien

samourai
Progresse
Progresse

Féminin Messages : 21
Date d'inscription : 07/05/2010
Age : 26
Localisation : algerie
Emploi : interne

Re: HTA : Guérie en 2 semaines par technique chirurgicale

Message par samourai le Lun 16 Juil 2012, 18:58

vraiment c est une bonne nouvelle merci

Contenu sponsorisé

Re: HTA : Guérie en 2 semaines par technique chirurgicale

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:26


    La date/heure actuelle est Lun 05 Déc 2016, 11:26