Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe




















Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters

Exacerbations aiguës de la bronchite chronique

Partagez
avatar
Dr Aymen
Admin
Admin

Masculin Messages : 3424
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 32
Localisation : TUNISIE
Emploi : Résident en Imagerie médicale

Exacerbations aiguës de la bronchite chronique

Message par Dr Aymen le Sam 12 Sep 2009, 22:38

Description

La bronchite chronique fait partie d'un groupe de pathologies appelé « maladie pulmonaire obstructive chronique » (MPOC). Le terme MPOC décrit donc toutes les maladies qui entraînent de la difficulté à respirer à cause d'une obstruction constante des voies respiratoires.

La bronchite s'installe lorsque les bronches (conduits aériens par lesquels l'air arrive aux poumons) sont en partie obstruées par une grande quantité de mucus et rétrécies par l'inflammation et l'œdème. Ces symptômes se manifestent de façon caractéristique par une toux chronique. Lorsque la toux et les expectorations persistent pendant plus de trois mois, pendant deux années consécutives, cette maladie est appelée « bronchite chronique ». En Amérique du Nord, environ une personne sur 20 souffre de bronchite chronique. L'usage du tabac est à l'origine de 90 %, environ, des cas de bronchite chronique. La grande majorité des personnes atteintes de bronchite chronique ont plus de 45 ans. Le risque de cette maladie est également plus élevé chez les travailleurs de certaines industries, par exemple les mineurs de charbon, les soudeurs, les travailleurs qui manipulent l'amiante ou les produits céréaliers.

Lorsque la respiration devient soudain beaucoup plus difficile chez une personne atteinte de bronchite chronique, cette personne présente peut-être une exacerbation aiguë de la bronchite chronique (EABC). Durant une exacerbation aiguë, la respiration est beaucoup plus laborieuse à cause du rétrécissement encore plus marqué des bronches et de la sécrétion de grandes quantités de mucus, souvent anormalement épais.

Causes

Chez une personne atteinte de bronchite chronique, le rétrécissement encore plus marqué des voies respiratoires qui entraîne une EABC peut être attribuable à des allergènes (p. ex., pollens, fumée de bois ou de cigarette, pollution), à des toxines (diverses substances chimiques) ou à une infection aiguë d'origine virale ou bactérienne. En effet, la quantité excessive de mucus dans les bronches d'une personne atteinte de bronchite chronique constitue un milieu propice à la croissance des virus et des bactéries. En général, les infections bactériennes sont caractérisées par la production d'un mucus jaune ou verdâtre, beaucoup plus épais qu'à l'habitude. Toutefois, la présence d'un mucus coloré ne signifie pas nécessairement qu'une personne est atteinte d'une infection bactérienne.

Symptômes et complications

L'exacerbation aiguë de la bronchite chronique s'accompagne d'une toux plus fréquente et plus grave et, souvent, d'une aggravation de l'oppression et de la gêne thoracique. Si l'exacerbation aiguë a une cause bactérienne, on observe parfois des traces de sang dans le mucus jaune ou vert. Il n'est pas rare d'observer également de l'essoufflement et une respiration sifflante chez une personne atteinte d'une EABC. De même, l'exacerbation aiguë causée par une infection peut entraîner de la faiblesse, de la fatigue et des frissons.

Diagnostic

Le médecin posera un diagnostic d'exacerbation aiguë de la bronchite chronique lorsque la toux devient plus fréquente et plus grave et produit une quantité excessive de mucus plus épais qu'à l'habitude, mais en l'absence de signes de pneumonie. La difficulté réside dans le diagnostic de la cause d'une exacerbation aiguë de la bronchite chronique pour choisir le traitement le plus efficace. Il importe donc qu'une personne qui souffre d'une exacerbation aiguë de la bronchite chronique décrive de façon très précise au médecin les circonstances qui ont précédé la détérioration de son état. Il faut préciser si l'on a été exposé à des irritants inhalés, par exemple à la fumée secondaire. Il est essentiel de décrire très exactement au médecin les symptômes présents (fièvre, frissons, etc.).

Parfois, le médecin demandera au patient atteint d'une exacerbation aiguë de la bronchite chronique de conserver toutes les expectorations produites durant 24 heures. Après avoir mesuré la quantité de mucus, le médecin examinera les expectorations au microscope pour déterminer le nombre et le type de cellules présentes. Ainsi, si l'exacerbation est causée par une réaction allergique, l'examen microscopique révélera un plus grand nombre de cellules appelées éosinophiles, sans que le nombre de cellules qui combattent l'infection (les neutrophiles) ait augmenté de façon significative. Le médecin soupçonnera que l'infection est la cause de l'exacerbation aiguë si certains signes classiques, comme la fièvre et les frissons, étaient présents au début de l'exacerbation aiguë.

Traitement et prévention

Plusieurs mesures peuvent aider à prévenir les exacerbations aiguës chez une personne atteinte de bronchite chronique, à savoir :

* cesser de fumer et éviter l'exposition à la poussière, à la fumée secondaire ou à d'autres irritants inhalés;
* recevoir chaque année les vaccins contre la grippe et la pneumonie;
* faire régulièrement de l'exercice, se reposer suffisamment et manger sainement, conformément aux conseils des professionnels de la santé;
* éviter les contacts avec des personnes atteintes d'une maladie respiratoire infectieuse, p. ex. le rhume ou la grippe;
* boire suffisamment et veiller à ce que le taux d'humidité dans la maison soit adéquat pour atténuer la production de mucus épais et l'oppression thoracique.

Parmi les options de traitement des exacerbations aiguës de la bronchite chronique, on note les suivantes :

* un traitement par les antibiotiques lorsque le médecin soupçonne qu'une infection bactérienne est la cause de l'exacerbation. Les antibiotiques sont inefficaces lorsque l'infection est causée par un virus. En général, les infections virales guérissent sans traitement, avec du repos et des soins. Toutefois, d'autres médicaments que les antibiotiques peuvent être nécessaires pour soulager les symptômes.
* un traitement par des corticostéroïdes, notamment la prednisone. Ces médicaments diminuent l'inflammation dans les voies respiratoires; ils sont en général administrés pendant une brève période dans les cas d'exacerbation aiguë.
* un traitement par un bronchodilatateur inhalé. Les bronchodilatateurs, p. ex. le salbutamol et la terbutaline, ainsi qu'un autre médicament inhalé spécial appelé ipratropium, induisent la dilatation des bronches.
* un médicament pris par la bouche, appelé théophylline. La théophylline soulage la respiration difficile. Lorsqu'une personne qui souffre d'une exacerbation aiguë de la bronchite chronique ne prend pas déjà de la théophylline pour le traitement de la bronchite chronique, le médecin peut décider d'en prescrire pour soulager les symptômes de l'exacerbation aiguë.
* les médicaments antitussifs pour soulager la toux parfois grave qui accompagne les exacerbations aiguës de la bronchite chronique. Les sirops expectorants peuvent aider à liquéfier le mucus épais, qui est alors plus facile à expectorer. De même, boire beaucoup de liquide contribue à liquéfier le mucus.
* l'oxygénothérapie convient lorsque le médecin constate que le taux d'oxygène dans le sang n'est pas assez élevé. Certaines personnes qui souffrent d'une bronchite chronique grave ont constamment besoin d'oxygène. Les appareils portables pour l'oxygénothérapie à domicile permettent à ces personnes de pouvoir se déplacer tout en recevant l'oxygène dont elles ont besoin.

Toutes les personnes qui souffrent de bronchite chronique devraient avoir un plan de traitement ou plan d'action en cas d'exacerbations aiguës d'apparition soudaine. Le médecin et le patient doivent décider ensemble des symptômes à surveiller (mucus épais, coloré) avant que le patient entreprenne l'automédication. Un tel plan d'action permet au patient d'amorcer le traitement pour maîtriser le mieux possible les symptômes jusqu'à la visite chez le médecin.
avatar
Atemed
Membre fidèle
Membre fidèle

Masculin Messages : 33
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 32
Localisation : Algerie
Emploi : Interne

Re: Exacerbations aiguës de la bronchite chronique

Message par Atemed le Dim 13 Sep 2009, 00:36

Merci pr ces efforts

    La date/heure actuelle est Mer 24 Mai 2017, 05:14