Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe








Derniers sujets













Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters



anatomie du cœur6

Partagez

docato
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif

Féminin Messages : 1720
Date d'inscription : 05/09/2009
Age : 25
Localisation : Algérie sétif
Emploi : Médecin Généraliste en chômage

anatomie du cœur6

Message par docato le Mar 08 Sep 2009, 21:52

Territoires myocardiques et variations d'origine ou de trajet des artères coronaires.


Le
territoire de l'I.V.A. (réseau antérieur) est assez remarquablement
fixe : les deux tiers inférieurs de la paroi, antérieure du ventricule
gauche (par les diagonales), la pointe du coeur, la moitié antérieure
de la cloison interventriculaire antérieure haute, les deux tiers
antérieurs de celle-ci à mi-hauteur, la totalité du septum
interventriculaire bas (par les artères perforantes). Lorsque l'I.V.A.
est longue, elle vascularise, outre le versant postérieur de la pointe
du coeur, la partie basse de la paroi postéro-inférieure du ventricule
gauche. Dans les conditions les plus habituelles (67 % des cas), le
territoire ventriculaire de l'artère coronaire droite (réseau droit)
comporte les parois libres du ventricule droit, la partie postérieure
des deux tiers supérieurs du septum interventriculaire (par l'I.V.P.),
les deux tiers internes de la paroi postérieure du ventricule gauche
(par la circonflexe droite). Ce type de distribution est dit équilibré,
l'artère circonflexe gauche (ou réseau gauche) vascularisant le tiers
externe de la paroi postérieure du ventricule gauche, les trois-quarts
supérieurs de la paroi latérale (par les artères latérales), la partie
haute et externe de la paroi antérieure du ventricule gauche (par
l'artère latérale, ou marginale, antérieure).
Dans
20 % des cas, le réseau droit est dominant, assurant la totalité de la
vascularisation de la paroi postérieure du ventricule gauche ; mais le
territoire septal de l'artère coronaire droite n'est pas pour autant
plus étendu. Dans 13 % des cas, l'artère circonflexe gauche (réseau
gauche) se termine en I.V.P. et vascularise ainsi parois latérale et
postérieure du ventricule gauche, et le septum postérieur. Dans ces
conditions, le réseau gauche est dominant, et la vascularisation de la
totalité du ventricule gauche et du septum inter-ventriculaire est
assurée par l'artère coronaire gauche, l'artère coronaire droite,
courte, étant destinée exclusivement aux parois libres du ventricule
droit
javascript:Afficher_Planche('planche_html/.htm').





-
Variations d'origine des troncs coronariens principaux : Le tronc de
l'artère coronaire gauche manque exceptionnellement (2,50 % des cas) :
ostia séparés pour l'I.V.A. et l'artère circonflexe gauche, mais
cependant situés dans le sinus de Valsalva antéro-gauche ; origine de
l'artère circonflexe gauche dans le sinus de Valsalva antéro-droit, à
partir duquel par un trajet rétro puis latéro-aortique gauche, cette
artère gagne le sillon auriculo-ventriculaire gauche ; naissance des
trois troncs coronariens principaux, soit par un ostium unique, soit
par 3 ostia séparés dans le sinus de Valsalva antéro-droit.
-
Variations d'origine des principales collatérales épicardiques : dans
12 % des cas, l'artère infundibulaire (ou artère du cône pulmonaire)
naît directement du sinus de Valsalva antéro-droit, par un ostium
individuel, situé 2 à 3 mm en avant de l'ostium coronaire droit
lui-même. Dans 9 % des cas, l'artère première diagonale, collatérale
habituelle de l'I.V.A. naît soit d'une trifurcation du tronc de
l'artère coronaire gauche (8 % des cas), soit du segment initial de
l'artère circonflexe gauche (1 % des cas).
-
Variations de trajet des artères coronaires : Ces variations portent
essentiellement sur l'I.V.A., soit rapidement dédoublées en deux
branches parallèles (3 % des cas) soit, anomalie très fréquente (20 %
des cas) existence d'un trajet intrapariétal de cette artère. Cette
anomalie de trajet est très constante dans ses différents caractères :
début du trajet intramyocardique à la partie basse du tiers supérieur
du sillon interventriculaire antérieur, toujours au-dessous de
l'origine de la deuxième artère septale antérieure, émergence après un
trajet intramural de 25 à 40 mm à la partie moyenne du sillon
interventriculaire antérieur, toujours au-dessus de la naissance de la
deuxième artère diagonale. L'épaisseur du pont myocardique est
variable, de 1 à 5 mm (moyenne 2,9 mm) et assez constant sur toute la
longueur du trajet intrapariétal de l'I.V.A. Lorsqu'existe cette
anomalie, l'I.V.A. est assez souvent courte, ne dépassant par le sommet
de la pointe du coeur dans 40 % des cas

    La date/heure actuelle est Lun 05 Déc 2016, 05:23