Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe




















Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters

Se soigner avec la phytothérapie..

Partagez
avatar
mahassine
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif

Féminin Messages : 1181
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 31
Localisation : ALGERIE
Emploi : PHARMACIENNE

Se soigner avec la phytothérapie..

Message par mahassine le Lun 06 Sep 2010, 22:36


Si l'art de se soigner par les plantes est à la mode, sa pratique doit être encadrée car les plantes contiennent des principes actifs qui exercent une action biologique directe sur l'organisme. Zoom sur les indications et les contre-indications de la phytothérapie pour utiliser au mieux le pouvoir ancestral des plantes.

Tout d'abord, voici un petit rappel des nuances entre phytothérapie, homéopathie ou encore aromathérapie car les différences ne sont pas évidentes pour tous :

La phytothérapie est l'usage des plantes sous formes de tisane, de gélule, ou de teinture pour soigner à titre préventif et curatif.
De son côté l'homéopathie propose différentes substances à base de plantes ou de minéraux, diluées sous forme de granules ou de gouttes.
Quant à l'aromathérapie, c'est l'utilisation médicale des extraits aromatiques de plantes (essences et huiles essentielles) en diffusion atmosphérique, inhalation ou par voie cutanée et par voie orale.

Phytothérapie :

une efficacité démontrée dans le temps
"Selon l'Organisation mondiale de la santé, 80 % de la population mondiale se soigne avec les plantes médicinales. L'efficacité de la phytothérapie est donc prouvée par son usage ancestral" explique l'herboriste Michel Pierre, auteur du livre "Secrets des plantes"1.

Les effets des plantes sur la santé sont donc principalement basés sur des constatations, mais pas seulement. "Les laboratoires identifient certaines molécules de plantes ayant un principe actif bien précis. C'est le cas de la pervenche par exemple, qui contient de la pervincamine utilisée dans les traitements médicamenteux" poursuit Miche Pierre.

Quelles plantes pour quels maux ?


Antiseptique général, le thym est le bienvenu pour traiter les bronchites, la toux ou les angines. La fleur de mauve peut également être intéressante lorsque les bronches sont encombrées, car elle permet de soulager la toux (tout comme le coquelicot) et favorise l'expectoration. Contre les troubles veineux, le Fragon (ou petit houx) est indiqué contre la sensation de jambes lourdes.

La phytothérapie peut également être utile en cas d'anxiété :

"Pour calmer, détendre, reposer l'organisme, sans lui faire perdre sa tonicité, prenez une ou deux tasses ou deux gélules d'extraits concentrés par jour de racine d'angélique ou d'aubépine, des plantes calmantes" conseille Michel Pierre.

Quant aux problèmes de sommeil, la passiflore et la valériane sont recommandées pour leurs vertus relaxantes, tout comme l'eschscholtzia.

En cas de troubles digestifs, le radis noir, l'artichaut ou encore le fumeterre sont des plantes intéressantes car elles activent le travail du foie et de la vésicule biliaire.

Privilégier les tisanes

"C'est en tisane que la phytothérapie est la plus efficace. Avec 100 g de plantes on va faire 1 litre de teinture et environ 500 gélules. Je recommande donc de boire des tisanes préparées avec environ 5 g de plantes par tasse" poursuit Michel Pierre. Pour faire votre tisane, vous pouvez déposer les plantes dans une tasse, verser de l'eau bouillante puis laisser infuser quelques minutes avant de filtrer l'eau à boire telle quelle. La dose moyenne est 2 à tasses par jour, en évitant la consommation le soir au coucher.
Mais vous pouvez également choisir la simplicité avec les gélules d'extraits concentrés, qui ne gardent que le meilleur de la plante pour plus d'efficacité. Sans cellulose, elles sont plus facile à digérer et offre même plus de sécurité (pas de pesticides, ni de bactéries...).

Quelques conseils pour rester prudent

Restez vigilants quant à la qualité et la quantité des plantes à utiliser car il existe des contre-indications. Le millepertuis par exemple ne doit pas être consommé au cours d'un traitement antidépresseur, d'un traitement pour le coeur ou lors d'une trithérapie.
Par ailleurs, on déconseille généralement aux femmes enceintes de prendre des plantes (à une ou deux exceptions près), car on ne dispose pas de données permettant de s'assurer de leur inocuité pendant cette période.

Dans tous les cas, n'hésitez pas à demander conseil à un spécialiste. A ce titre, le pharmacien et le médecin généraliste restent les interlocuteurs préférés. Ce sont des acteurs de santé à privilégier afin de s'assurer de l'absence d'une maladie grave ou d'interactions possibles avec d'autres traitements actuellement pris par le patient. Les phytothérapeutes, naturopathes, homéopathes et les herboristes peuvent également vous orienter vers les plantes qui vous conviennent le mieux.

avatar
mahassine
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif

Féminin Messages : 1181
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 31
Localisation : ALGERIE
Emploi : PHARMACIENNE

Re: Se soigner avec la phytothérapie..

Message par mahassine le Lun 06 Sep 2010, 22:38


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    La date/heure actuelle est Jeu 27 Avr 2017, 02:10