Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe




















Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters



L'essentiel sur le souffle au coeur

Partagez

mahassine
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif

Féminin Messages : 1181
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 31
Localisation : ALGERIE
Emploi : PHARMACIENNE

L'essentiel sur le souffle au coeur

Message par mahassine le Dim 05 Sep 2010, 02:04


Le diagnostic d'un souffle au coeur peut paraître impressionnant : mais qu'en est-il réellement ? A quoi correspond cette pathologie et quels sont les moyens de la prendre en charge ? Sont-ils toujours synonymes de pathologie ?

Le souffle au coeur est perçu par le médecin généraliste ou le cardiologue lors de l'auscultation via le stéthoscope. Mais celui-ci n'est pas toujours synonyme d'une pathologie particulière : un coeur normal peut parfois émettre des bruits sans pour autant connaître de malformations. Pour s'assurer que celui-ci ne résulte pas de troubles physiologiques, il convient de faire des examens complémentaires.

Souffle au coeur : l'auscultation par le médecin

Les souffles au coeur sont caractérisés par leur "timbre", leur tonalité à l'écoute : celui-ci est plus ou moins caractéristique du trouble associé à la pathologie. Lorsque le sang circule dans le coeur, il doit passer dans différentes cavités : oreillettes et ventricules. Afin que le liquide ne circule que dans un seul sens et qu'il n'y ait pas de reflux, ces chambres sont séparées par des replis membraneux : les valves. Lorsque le médecin écoute le coeur à l'aide de son stéthoscope, il perçoit le flux rythmé par l'ouverture et la fermeture de ces éléments. Le Pr. Le Feuvre du service de cardiologie médicale de la Pitié-Salpétrière de Paris précise ainsi : "Comme l'eau, le sang est un liquide. En prenant l'exemple d'un ruisseau, s'écoulant normalement, il n'y a pas de bruit particulier. En revanche, lorsqu'il y a des rochers, cela forme des tourbillons, et donc un bruit caractéristique". A l'instar de son écoulement, une malformation des valves entraîne des turbulences perceptibles à l'écoute.
Ainsi, le médecin peut savoir, suivant la position du bruit quelle est la valve qui serait touchée d'après le trouble associé.

Il existe plusieurs types de souffle au coeur

On distingue fréquemment deux types de souffle :

Le premier est appelé systolique : il est perçu lorsque le coeur se contracte pour expulser le sang vers les organes. C'est donc une turbulence associée à l'éjection du sang. Fonctionnel, il résulte des mouvements normaux liés à son écoulement : il n'a pas de pathologie associée. En revanche, si celui-ci est "organique", il sera souvent révélateur d'une atteinte de la valve mitrale, reliant le ventricule gauche à l'oreillette gauche.
Le second type est le souffle diastolique, correspondant lui le plus fréquemment à un rétrécissement de l'aorte : les valves aortiques se referment mal, ce qui induit un reflux de sang vers le ventricule gauche. Avant de trancher sur le diagnostic, le cardiologue sera amené à réaliser des examens complémentaires pour s'assurer de la teneur de la pathologie.
Le principal examen qui est préconisé est l'échographie cardiaque. "Elle permet de pouvoir quantifier l'importance de l'atteinte valvulaire, et aussi de ses conséquences sur le muscle cardiaque" explique le Pr Le Feuvre. En effet, si l'anomalie induit une baisse de la force de contraction, alors une indication opératoire peut-être possible. Elle variera surtout en fonction de l'âge du patient : elle est plutôt pratiquée chez les personnes jeunes que plus âgées. Dans un tel cas, le cardiologue a la possibilité de faire passer une coronarographie, qui permet de mesurer avec précision la pression artérielle au niveau du coeur, mais aussi de pouvoir quantifier les fuites dues au dysfonctionnement des valves.

Souffle au coeur : gare aux infections

Certaines populations atteintes de problèmes valvulaires nécessitent une attention particulière par le médecin, notamment en ce qui concerne la prévention des infections. "Les valves cardiaques endommagées constituent un terrain favorable au développement bactérien chez les personnes fragiles. Elle peuvent entraîner des endocardites" souligne le Pr. Le Feuvre.
C'est le cas pour les patients immunodéprimés, c'est-à-dire ayant subi un traitement de chimiothérapie, de radiothérapie, une greffe, mais également les personnes séropositives : pour tout acte invasif, une prise d'antibiotiques s'avère indispensable.


Traitement du souffle au coeur



Chez l'enfant, le souffle au coeur est le plus souvent fonctionnel, ne résultant d'aucune malformation quelconque : il disparaîtra progressivement au cours de la croissance. En cas de doute, le cardiologue pourra pratiquer une échographie cardiaque doppler qui permet de poser le diagnostic. Si celui-ci est négatif, il n'y a donc pas de problème : le souffle est "innocent" et ne nécessite pas de prise en charge particulière.

Pour les plus âgés, la détection d'un souffle peut-être révélatrice d'un début d'insuffisance cardiaque : le coeur ne joue plus son rôle correctement, ne pompant plus la quantité de sang nécessaire à la bonne marche de l'ensemble des organes. Il faudra alors déterminer avec précision les causes du dysfonctionnement et les traiter en conséquence. Si l'insuffisance est avérée et assez forte, une opération pourra être envisagée. Dans le cas où le patient est trop faible pour pouvoir la subir, un traitement médicamenteux sera mis en place ainsi qu'une surveillance de l'évolution : bétabloquants, inhibiteurs de l'enzyme de conversion et diurétiques constituent alors l'arsenal thérapeutique de base pour lutter contre ces effets délétères.

Le souffle au coeur n'est donc pas nécessairement le signe d'une pathologie très lourde : seuls des examens complémentaires permettent de déterminer avec précision sa gravité


mahassine
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif

Féminin Messages : 1181
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 31
Localisation : ALGERIE
Emploi : PHARMACIENNE

Re: L'essentiel sur le souffle au coeur

Message par mahassine le Dim 05 Sep 2010, 02:07


tout savoire sur:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




mahassine
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif

Féminin Messages : 1181
Date d'inscription : 03/05/2010
Age : 31
Localisation : ALGERIE
Emploi : PHARMACIENNE

Re: L'essentiel sur le souffle au coeur

Message par mahassine le Dim 05 Sep 2010, 22:43


interessant pour les cardiologues..egalement pour les stagières..

Contenu sponsorisé

Re: L'essentiel sur le souffle au coeur

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:24


    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016, 19:24