Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe




















Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters



Conduite à tenir devant un patient cancéreux

Partagez

kaouba
Progresse
Progresse

Féminin Messages : 13
Date d'inscription : 11/08/2010
Age : 25
Localisation : algerie
Emploi : etudiante

Conduite à tenir devant un patient cancéreux

Message par kaouba le Mer 11 Aoû 2010, 03:12

Conduite à tenir devant un patient cancéreux
1-Aspects généraux
Ce référentiel propose la conduite à tenir pour la prise en charge des soins dentaires chez le patient cancéreux.
La
prise en charge bucco-dentaire d'un patient traité pour un cancer est
fonction de la localisation tumorale et des thérapeutiques employées.
Elle s'effectue en collaboration avec l'équipe médicale et en accord
avec le patient.
2-Soins dentaires avant radiothérapie cervico-faciale externe
La
remise en conformité de la bouche avant irradiation va dépendre de la
curabilité de la lésion, des champs et de la dose d'irradiation, de la
coopération du patient et de son état dentaire initial.


Risques majeurs d'ostéoradionécrose

Situations avant radiothérapie et attitudes de soins
Situation 1
Eviter
les actes invasifs et mutilants inutiles ; mise en propreté de la
cavité buccale permettant le bon déroulement du traitement :
fluoroprophylaxie et prothèse évolutive à visée psychologique.
Situation 2
La remise en état buccodentaire est impérative en cas de traitement à visée curative et consiste en :
- Élimination des foyers infectieux, des dents irrécupérables..
- Soins conservateurs,
- Fluoroprophylaxie,
- Réhabilitation prothétique.
Il
ne faut pas que des complications buccodentaires nuisent au bon
déroulement du traitement ou entraînent des complications secondaires
graves.
Situation 3
La remise en état buccodentaire est
indépendante du traitement. Elle est réalisée classiquement selon les
désirs du patient et nos éventuelles recommandations.
Situation 4
On
réalise une remise en état buccodentaire en fonction des désirs du
patient et nos recommandations. En cas de conservation d’organes
dentaires, l’instauration d’une fluoroprophylaxie s’impose.
Situation 5
Le
patient n’est pas soumis au risque d’apparition de lésions carieuses
radiques. Cependant, il est soumis au risque d’apparition de lésions
carieuses ou parodontales classiques.
Situation 6
On
réalise une remise en état buccodentaire en fonction des désirs du
patient et nos recommandations. En cas de conservation d’organes
dentaires, l’instauration d’une fluoroprophylaxie s’impose.
Situation 7
La
dose reçue au niveau de l’os ne fait pas courir un risque sévère
d’ostéoradionécrose. On réalise une remise en état buccodentaire en
fonction des désirs du patient et nos recommandations. On élimine au
moins les dents dans les champs avec foyers infectieux ou
irrécupérables et on met en place une fluoroprophylaxie en cas de
conservation.
3-Soins dentaires avant curiethérapie Une lésion de petite taille accessible et non située contre l'os pourra être traitée par curiethérapie.
Si la curiethérapie est associée à de la radiothérapie : remise en état dentaire avant radiothérapie.
Si curiethérapie exclusive :
suppression des foyers infectieux
suppression des causes iatrogènes
réalisation d'une protection plombée qui joue un rôle d'écran et d'appareil d'éloignement.
4-Soins dentaires avant chimiothérapie
La
chimiothérapie n'est jamais exclusive et curative pour les lésions des
VADS. Lorsqu'elle est associée à une radiothérapie, c'est la remise en
état bucco-dentaire avant radiothérapie qui prime.
Lorsque la
localisation n'intéresse pas les VADS, la remise en état bucco-dentaire
est principalement tributaire du caractère aplasiant ou non de la
chimiothérapie.


5-Remise en état dentaire avant chirurgie
Avant
chirurgie générale, un assainissement de la cavité buccale est
conseillé pour éliminer les foyers infectieux notoires et prévenir les
accidents d'intubation.
En cas de chirurgie maxillo-faciale, la
consultation a pour but de remettre la cavité buccale en état en
fonction de la chirurgie prévue afin d'en limiter les séquelles.

L'implantologie, lorsqu'elle est possible, permet d'améliorer grandement la stabilisation de ces prothèses atypiques.

    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016, 09:47