Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe




















Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters



Les cliniques dentaires privées hors normes en Algérie

Partagez

MIRAGE
Admin
Admin

Masculin Messages : 2276
Date d'inscription : 16/08/2009
Age : 30
Localisation : Maghreb united
Emploi : Medical student

Les cliniques dentaires privées hors normes en Algérie

Message par MIRAGE le Jeu 08 Avr 2010, 13:19

Sans moyens de stérilisation modernes, les cliniques privées sont menacées de fermeture en Algérie.

Vingt jours. C’est le délai accordé par Saïd Berkat, ministre de la Santé, aux cliniques dentaires privées pour moderniser leur équipement de stérilisation. En effet, lors d’une séance plénière de l’APN, le ministre a indiqué jeudi dernier que «toutes les cliniques de chirurgie-dentaire privées étaient tenues d’utiliser des moyens de stérilisation modernes pour éviter la propagation de maladies».

Le premier responsable du secteur qui répondait à une question orale sur la transmission de l’hépatite virale due à la stérilisation inefficace du matériel médical dans les cliniques privées, a précisé qu’un délai de 20 jours est accordé aux cliniques pour s’équiper de matériel de stérilisation au risque de leur fermeture. Il a ajouté dans ce sens qu’il sera «intransigeant avec les cliniques qui utilisent encore des moyens de stérilisation à chaleur sèche».
A ce titre, il a indiqué que son département comptait inclure, dans le cahier des charges des cliniques privées, la condition de se doter de matériel de stérilisation moderne tel que les autoclaves.

A ce propos, le responsable a expliqué que le coût de l’autoclave est de 300.000 dinars et les cliniques privées ont la possibilité de l’acquérir par le biais de crédits bancaires. En outre, le ministre de la Santé a annoncé la formation de 180 contrôleurs de l’hygiène au niveau des infrastructures publiques et privées. Par ailleurs, le ministre de la Santé a également, sur la question de la prise en charge des soins au niveau des hôpitaux ophtalmologiques cubains implantés en Algérie, souligné la gratuité des soins dispensés au niveau de ces établissements.

M.Barkat, qui répondait à une question d’un député de Djelfa lors de la séance plénière, a indiqué que les prestations au niveau des hôpitaux cubains activant dans le cadre de la coopération bilatérale, seront offertes à titre gracieux à l’instar de ce qui est en vigueur au niveau des hôpitaux algériens. Il a ensuite précisé que la décision de la gratuité des soins au niveau de la wilaya de Djelfa et dans d’autres wilayas sera effective dans les jours à venir.
Il a rappelé qu’outre l’hôpital de Djelfa qui a ouvert ses portes, six autres hôpitaux ophtalmologiques cubains sont en cours de réalisation à l’instar des hôpitaux de Ouargla, de Béchar et d’El Oued qui seront bientôt inaugurés ainsi que trois autres hôpitaux à Sétif, Tlemcen et Tamanrasset dont les travaux de réalisation n’ont pas encore été entamés.

S’agissant de la gestion de ces hôpitaux, M.Barkat a expliqué que cette dernière a été soulevée lors de la réunion de la Commission mixte algéro-cubaine où il a été convenu que l’Algérie acquière ces hôpitaux tout en permettant aux spécialistes cubains de continuer d’y travailler.

«La décision d’achat des hôpitaux cubains et la perception par les spécialistes cubains de leurs salaires de la part de l’Etat algérien en tant que coopérant étrangers est une décision politique», a-t-il dit. Avant d’ajouter qu’il a été convenu dans le cadre de la commission mixte de conférer la mission de gestion de ces établissements sanitaires à des gestionnaires algériens.

Aussi, il a précisé que le passage de la gestion cubaine à la gestion algérienne sera supervisé par une commission technique algérienne chargée d’évaluer cette opération.

Par l'Expression

    La date/heure actuelle est Dim 04 Déc 2016, 21:16