Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe




















Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters



prevention IDM

Partagez

meddeber
Membre fidèle
Membre fidèle

Masculin Messages : 80
Date d'inscription : 08/08/2009
Age : 67
Localisation : oran algerie
Emploi : medecin urgentiste echodoppleriste

prevention IDM

Message par meddeber le Dim 13 Sep 2015, 15:52

CARDIOLOGIE par Dr Marielle Ammouche le 01-09-2015
Congrès européen de cardiologie: un test permet de confirmer le diagnostic d’IDM en 1 heure
Source : Communiqué ESC congress. 30 out 2015. Abstract 1161. Avec Medscape. 30 aout 2015
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les patients arrivant aux urgences avec une douleur thoracique faisant suspecter un infarctus du myocarde (IDM) pourraient être diagnostiqués de façon plus rapide et plus efficace qu’actuellement, grâce à un nouveau test de dosage de la troponine sanguine. Une heure serait suffisante pour confirmer ou éliminer un diagnostic d’IDM. C’est ce que suggèrent les résultats de l’étude BACC (Biomarkers in Acute Cardiovascular Care), qui ont été présentés en hotline lors du congrès de la société européenne de cardiologie (ESC) qui se tient actuellement à Londres.
Actuellement, les recommandations internationales préconisent un test de dosage de la troponine à l’admission puis 3 heures après. Mais les progrès scientifiques ont permis de voir l’arrivée sur le marché de nouveaux tests de dosage de tropononine, ultrasensibles, laissant espérer des délais de diagnostic beaucoup plus courts que les 3 heures actuelles. En plus de cet avantage de temps, ils présentent aussi l’intérêt d’avoir des seuils de positivité beaucoup plus faibles : 6ng/L avec une élévation de 12 ng/L entre deux tests pour affirmer le diagnostic, contre 27 ng/L avec les tests actuels.
L’intérêt et la fiabilité de ces tests sont issus de l’étude BACC qui a inclus 1045 sujets (d’âge moyen 65 ans) arrivés aux urgences avec une suspicion d’IDM sur douleur thoracique. Les participants ont été randomisés pour être pris en charge selon 2 protocoles : standard (test de troponine classique à l’admission puis trois heures après) ; ou rapide (test ultrasensible à l’admission puis une heure après). 
Au total 184 sujets ont eu un diagnostic d’IDM et gardés à l’hôpital. Tous les patients ont été suivis 6 mois.
Les auteurs de l’étude ont alors mis en évidence que la valeur seuil idéale était de 6 ng/L. Le diagnostic d’IDM a été éliminé chez 41,2% des patients, et confirmé chez 11,9% d’entre eux avec le test rapide. Les autres se situaient dans une "zone grise", où il est nécessaire d’approfondir les examens et de prendre en compte les antécédents du patient pour établir le diagnostic. En outre 3 décès (0,79%) ont été comptabilisés dans le bras "test standard" contre 12 (1,73%) dans le bras "test rapide".
L’algorythme diagnostic mis en place a ensuite été validé dans 2 études indépendantes (ADAPT et APACE) incluant 4009 sujets au total, qui a montré que le test ultrasensible de troponine avait une valeur prédictive négative de 99,2% à 99,7%, et une valeur prédictive positive de 80,4 à 81,5%.
Pour les auteurs l’intérêt de ce nouveau test semble important pour réduire les délais de prise en charge des patients suspects d’infarctus du myocarde, ainsi que la mortalité qui en découle.

    La date/heure actuelle est Sam 03 Déc 2016, 12:37