Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe




















Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters

Qu'apporte la biopsie des glandes salivaires accessoires dans le bilan étiologique d'une pneumopathie interstitielle ?

Partagez
avatar
blanca
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif

Féminin Messages : 1723
Date d'inscription : 15/08/2009
Age : 39
Localisation : Algérie
Emploi : pédiatre

Qu'apporte la biopsie des glandes salivaires accessoires dans le bilan étiologique d'une pneumopathie interstitielle ?

Message par blanca le Mar 09 Fév 2010, 16:11

09/02/10

Dr Philippe Tellier


Le syndrome de Gougerot-Sjögren (SGJ), dont le diagnostic repose sur la biopsie des glandes salivaires accessoires (BGSA) (geste relativement simple et peu invasif), s'associe dans environ un tiers des cas à une pneumopathie interstitielle (PI). Une équipe de Denver rapporte les résultats de BGSA réalisées chez 38 patients atteints d'une PI de cause inconnue. Tous les prélèvements ont été revus par un anatomopathologiste spécialisé dans l'évaluation histologique des glandes salivaires. Le diagnostic de SGJ a été affirmé en cas de focus score lymphocytaire > 1.

Dans tous les cas, sur le plan clinique, les patients présentaient des symptômes à type de dyspnée et/ou de toux chronique. Aucune "connectivite" n'a été mise en évidence. La BGSA s'est avérée positive dans un tiers des cas (34 %), soit 13 patients (dont 7 femmes) d'un âge médian de 61 ans. Huit d'entre eux avaient des antécédents de tabagisme et dix des symptômes du SGS, notamment sécheresse buccale et/ ou oculaire.

Le scanner thoracique mettait en évidence des anomalies caractéristiques d'une PI diffuse, à type d'aspect en verre dépoli et d'opacités réticulaires prédominant au niveau des bases pulmonaires. Quatre patients n'avaient ni anticorps antinucléaires (AAN) ni facteur rhumatoïde (FR), et trois n'aveint ni AAN, ni FR, ni anticorps anti SS-A et anti SS-B (SS : Sjogren syndrom). Aucune complication n'est survenue dans les suites de la biopsie et la mise en évidence d'un SGS n'a pas affecté la prise en charge thérapeutique. Cependant la BGSA a permis une classification plus précise de la PI au travers de la détection histologique d'un SGS infraclinique, mais l'intérêt pronostique tant pour la fonction pulmonaire que pour la survie reste à établir.

Fischer A et coll. Minor Salivary Gland Biopsy To Detect Primary Sjögren Syndrome in Patients With Interstitial Lung Disease. Chest 2009; 136: 1072-1078.

bouasla
Progresse
Progresse

Masculin Messages : 4
Date d'inscription : 31/01/2011
Age : 35
Localisation : annaba algerie
Emploi : résident

Re: Qu'apporte la biopsie des glandes salivaires accessoires dans le bilan étiologique d'une pneumopathie interstitielle ?

Message par bouasla le Mer 02 Mar 2011, 22:10

Dans la fibrose interstitiel, la biopsie des glandes salivaires est également utile lorsqu'on suspect une sarcoïdose type 4 (à la recherche de granulome epithélio-giganto-cellulaire).

    La date/heure actuelle est Ven 23 Juin 2017, 23:35