Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe








Derniers sujets













Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters

Purpura Fulminans

Partagez
avatar
dr mina
Super-membre
Super-membre

Féminin Messages : 371
Date d'inscription : 20/12/2009
Age : 31
Localisation : RIYADH
Emploi : Médecine

Purpura Fulminans

Message par dr mina le Lun 08 Fév 2010, 16:01

Purpura Fulminans




  • Le Purpura Fulminans se définit comme l'association de :
    * fièvre,
    * de lésions purpuriques vasculaires,
    * d'un choc,
    * de signes de CIVD;

- sa mortalité était rapportée comme pouvant atteindre 70 à 90 % (actuellement, en fonction de l'étiologie et de la rapidité de prise en charge, elle peut être réduite à 10%).



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] *lésions purpiriques vasculaires*



Etiologie

* 70 % des purpura fulminans sont dus à Neisseria meningitidis (type B,C,A)
* 30 % dus à Haemophilus influenzae, pneumocoques, BG- et BG+.


Syndrome infectieux


L'élévation thermique est brutale, accompagnée de douleurs abdominales, nausées, vomissements. Des convulsions sont également observées.


Syndrome purpurique


Les lésions cutanées sont rapidement extensives et confluentes, évoluant vers la nécrose. Ces lésions ne s'effacent pas à la vitropression.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Traitement de l'infection causale



Antibiothérapie immédiate, sans attendre la ponction lombaire (PL), ni les résultats des examens complémentaires
- ceftriaxone (Rocéphine©) 50 à 100 mg/kg ou céfotaxime (Claforan©) 50 mg/kg IV chez le nourrisson, l’enfant sans dépasser 1 g,
- à défaut l’amoxicilline : 25 mg/kg à 50 mg/kg IV chez le nourrisson et l’enfant, sans dépasser 1g.

Transfert immédiat vers une structure de réanimation adaptée.
Le taux de succès thérapeutique est directement lié à la précocité de la mise en route du traitement antibiotique.



Etat de choc


L'état de choc s'installe rapidement : pâleur, troubles vasomoteurs, tachycardie, tachypnée, troubles de conscience, chute tensionnelle.


Les signes de mauvais pronostic


    Classiquement la leucocytose sanguine normale ou peu élevée,
    l'absence de réaction leucocytaire méningée,
    une fièvre élevée,
    l'existence d'un choc,
    un purpura extensif datant de moins de 12 heures.


-La réunion de 4 facteurs engage le pronostic vital.
Il convient d'effectuer rapidement les prélèvement sanguins puis de mettre en route le traitement.


Traitement du collapsus


Voie veineuse périphérique, remplissage vasculaire par hydroxy-éthyl-amidon environ 20 ml/kg. Il convient d'en apprécier la tolérance et d'utiliser des drogues inotropes en cas d'inefficacité (dopamine, dobutamine, adrénaline 5 à 10 mcg/kg/mn).


La prophylaxie


En ville elle s'adresse
- aux personnes vivant au domicile du sujet contaminé,
- aux sujets exposés aux secrétions oro-pharyngées du malade.
En collectivité elle s'adresse
- aux camarades habituels de jeu ou de réfectoire dans les établissements scolaires, ainsi qu'aux voisins de classe (toute la classe si présence de 2 cas dans la même classe),
- à l'ensemble de l'établissement dans les crêches, pouponnières et écoles maternelles.
Elle est basée sur la rifampicine (Rifadine®, Rimactan®)
- adulte: 600 mg toutes les 12 heures pendant 48 heures
- enfant: 10 mg/kg pendant 48 heures (la Rifadine® existe en suspension buvable à 2% soit 20 mg/ml)


SAMU-SMUR
Conduite immédiate à tenir en cas de suspicion clinique de purpura fulminans


Conformément à l’avis du CSHPF du 10 mars 2000 en dehors du milieu hospitalier, tout malade présentant des signes infectieux et à l’examen clinique, lorsqu’il a été totalement dénudé, un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, de diamètre supérieur ou égal à 3 millimètres, doit immédiatement recevoir une première dose d’un traitement antibiotique approprié aux infections à méningocoques, administrée si possible par voie intraveineuse, sinon par voie intramusculaire, et quel que soit l’état hémodynamique du patient.

Il est recommandé d'utiliser :
– Soit la ceftriaxone par voie intraveineuse en utilisant une forme appropriée (sans lidocaïne), ou par voie intramusculaire à la posologie de 50 à 100 mg/kg chez le nourrisson et l'enfant sans dépasser 1 g, et de 1 à 2 g chez l'adulte.
– Soit le céfotaxime (SAMU, SMUR) par voie intraveineuse en utilisant une forme appropriée (sans lidocaïne), ou par voie intramusculaire à la posologie de 50 mg/kg chez le nourrisson et l'enfant sans dépasser 1 g et de 1 g chez l'adulte.
– Ou à défaut, l'amoxicilline par voie intraveineuse ou par voie intramusculaire à la posologie de 25 mg/kg ou 50 mg/kg (selon la voie d'administration) chez le nourrisson et l'enfant, sans dépasser 1 g, et de 1 g chez l'adulte, dose à répéter dans les 2 heures qui suivent cette première administration.

Le malade doit être transféré d’urgence à l’hôpital. L’intervention d’une équipe médicalisée expérimentée (SMUR) est justifiée sous réserve que son délai d’intervention soit inférieur à 20 minutes. Dans tous les cas, les urgences de l’hôpital doivent être alertées de l’arrivée d’un cas suspect de purpura fulminans, afin que son accueil puisse être préparé.



Dernière édition par dr mina le Ven 12 Fév 2010, 11:22, édité 6 fois
avatar
Dr Aymen
Admin
Admin

Masculin Messages : 3424
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 32
Localisation : TUNISIE
Emploi : Résident en Imagerie médicale

Re: Purpura Fulminans

Message par Dr Aymen le Lun 08 Fév 2010, 19:16

excellent cours et excellente présentation [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Dr Ahmed
Membre fidèle
Membre fidèle

Masculin Messages : 38
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 35
Localisation : algerie
Emploi : medecin perfusionniste

Re: Purpura Fulminans

Message par Dr Ahmed le Lun 08 Fév 2010, 19:44

Merci c'est très intéressant

lalout
Enseignant
Enseignant

Masculin Messages : 75
Date d'inscription : 22/08/2009
Age : 50
Localisation : algérie
Emploi : médecin infectiologue

Re: Purpura Fulminans

Message par lalout le Dim 11 Avr 2010, 11:03

si je peut ajouter quelques chose
1- le traitement au départ doit être donner progressivement cad la 1er injection doit être donner en deux fois a 30 mn d'intervalle (exp : 1g divisé en 2 soit 5OO mg a 30mn d'intervalle) cela pour éviter une aggravation du choc septique par lyse importante et brutale des germes et libération massive de l'endotoxine
2- si on se trouve dans une zone enclavée et que le transfère d'un malade est difficile on peut injecter une dose complète de thiamphénicol car ne produisant pas de lyse bactérienne massive
3- la prophylaxie repose effectivement sur la rifampicine mais la rovamycine peut également être utilisée
4- tout purpura febrile doit être considéré comme d'origine méningococcique car c'est celui qui engage le plus rapidement le pronostic vital mais également l'attitude prophylactique

Contenu sponsorisé

Re: Purpura Fulminans

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 28 Mai 2017, 00:09