Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe








Derniers sujets













Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters



N’oubliez pas la coqueluche !

Partagez

Ibn al jazzar
Modérateur
Modérateur

Masculin Messages : 203
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 30
Localisation : Tunisie
Emploi : Etudiant

N’oubliez pas la coqueluche !

Message par Ibn al jazzar le Mer 09 Avr 2014, 12:41

Salut,
s'il vous plaît cet article 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

docteur house47
Membre fidèle
Membre fidèle

Masculin Messages : 91
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 30
Localisation : algerie
Emploi : etudiant en medecine

Re: N’oubliez pas la coqueluche !

Message par docteur house47 le Mer 09 Avr 2014, 13:14

[size=31]N’oubliez pas la coqueluche ![/size]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les formes atypiques de coqueluche paraissent de plus en plus fréquentes. La définition clinique habituelle comportant une toux paroxystique évoluant depuis au moins 14 jours avec une reprise inspiratoire et/ou des vomissements apparaît inadéquate pour identifier certains cas bénins. La vaccination a diminué la sévérité et la durée de la maladie, de telle sorte que l’infection peut être asymptomatique ou atypique. La sérologie et la PCR (polymerase chain reaction) permettent maintenant d’établir l’incidence réelle de la coqueluche. Avec le vaccin acellulaire, une baisse progressive de l’immunité et l’absence de diagnostic dans les cas atypiques chez l’adulte et l’adolescent peuvent contribuer à maintenir un réservoir du germe.
Une étude de cohorte rétrospective a été réalisée en Californie lors d’une épidémie au cours du 2ème semestre 2010. Les cas ont été certifiés par PCR et les données cliniques recueillies dans les bases informatiques d’un réseau de centres médicaux. Au total, 501 enfants ont été identifiés, d’âge moyen 8,4 ± 4,9 ans. La distribution par tranches d’âge était similaire dans les formes typiques et atypiques. Les symptômes notés étaient la toux paroxystique (34 %), émétisante dans 30 % des cas mais aussi un sifflement expiratoire (wheezing) chez 8 % des patients ; 49 % avaient au moins un symptôme classique.
Parmi les enfants de 4-6 ans, 93 % avaient reçu une vaccination complète (4 ou 5 DTa coq), de même que 38 % des 11-18 ans. La toux évoluait depuis 12,8 ± 9,7 jours et 29 % des patients avaient consulté plus d’une fois avant que le diagnostic ne soit posé. Un traitement pour exacerbation d’asthme avait ainsi été prescrit pour 122 patients (22 %) bien que 31%  seulement d’entre eux aient eu un sifflement. Presque tous les enfants (95 %, n = 38) présentant un wheezing ont été traités comme ayant un asthme en poussée bien que 43 % n’aient pas d’antécédents d’asthme. Le wheezing a entraîné un retard au diagnostic, nécessitant plus d’une consultation pour 60 % des cas contre 29 % de la population totale des coqueluches (P<0,0001).
Chez les adolescents, le diagnostic de coqueluche a été posé avec plus de retard que dans les autres groupes d’âge, un contage documenté diminuant ce délai (9,4 jours vs 14,5 P<0,0001).
En conclusion, un sifflement expiratoire chez un enfant avec une toux prolongée, au sein d’une population avec un taux élevé de vaccination, ne doit pas faire exclure la coqueluche.
Dr Jean-Jacques Baudon
RÉFÉRENCES

Taylor ZW et coll. : Wheezing in children with pertussis associated with delayed pertussis diagnosis. Pediatr Infect Dis J., 2014; 33: 351-54

    La date/heure actuelle est Lun 05 Déc 2016, 01:28