Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe








Derniers sujets













Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters



Ne pas négliger l’axe de l’onde P !

Partagez

MIRAGE
Admin
Admin

Masculin Messages : 2276
Date d'inscription : 16/08/2009
Age : 30
Localisation : Maghreb united
Emploi : Medical student

Ne pas négliger l’axe de l’onde P !

Message par MIRAGE le Dim 12 Jan 2014, 19:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Bien que la mesure de l’axe de P figure régulièrement dans les comptes rendus de l’analyse d’un ECG, la signification pronostique de ses anomalies n’a pas été systématiquement évaluée et aucune donnée de la littérature ne les a corrélées au pronostic à long terme.
C’est ce qui a poussé Li et coll. à  examiner l’association éventuelle entre un axe anormal de l’onde P et la mortalité cardiovasculaire et  totale chez 7 501 sujets (femmes : 53 % ; âge moyen : 59 ans) qui avaient participé à la 3e enquête NAHNES  (United States Third National Health and Nutrition Examination Survey) aux Etats Unis.
L’axe de l’onde P était considéré comme normal quand il était situé entre  0 et  75°.
Au cours d’un suivi moyen de 13,8 ans, ont été enregistrés au total 2 541 décès dont 1 077 étaient de cause  cardiovasculaire.  La présence d’un axe de P anormal était associée à une augmentation de 55 % du risque de mortalité totale (hazard ratio



1,55 intervalle de confiance [IC] 95 % [1,43 à 1,69 ; p <0,01) et à une augmentation de 41 % du risque de mortalité cardiovasculaire (HR 1,4 ; IC 95 % [1,24 à 1,62] ; p <0,01).
Après ajustement pour l’âge, le genre, la race/ethnicité, le diabète, la pression artérielle systolique, l’indice de masse corporelle, le tabagisme éventuel, le rapport cholestérol total/cholestérol HDL (high-densitylipoprotein), les antécédents de maladie cardiovasculaire, d’asthme, de bronchopneumopathie chronique obstructive, la fréquence cardiaque et la prise d’antiarythmiques ou d’agents bloquant la conduction nodale,  le risque de mortalité restait significativement élevé (HR 1,24 ; IC  95 %[1,13 à 1,36] ; p <0,01 pour la mortalité de toute cause et HR 1,19 ; IC 95 % [1,03 à 1,38 ; p= 0,02 pour la mortalité cardiovasculaire) ; de plus, ces résultats restaient valides dans plusieurs sous-groupes de  participants.
Le fait qu’après ajustement pour les facteurs de risque cardiovasculaire et pour les affections pulmonaires, la déviation anormale de l’axe de P reste associée à une mortalité élevée signifie que cette relation ne peut être expliquée par ces seuls facteurs de risque mais qu’elle est également le reflet d’autres facteurs encore méconnus. En d’autres termes, l’axe de P pourrait constituer un  paramètre unique qui résumerait l’impact de plusieurs facteurs de risque dont certains sont connus et d’autres encore à découvrir.
En conclusion, les résultats de cette étude montrent qu’une déviation anormale de l’axe de l’onde P est associée à une augmentation du risque de décès ; ils suggèrent que l’on doit prêter une plus grande attention à ce paramètre souvent calculé automatiquement en routine par les électrocardiographes actuels.
Dr Robert Haïat


RÉFÉRENCES

Li Y et coll. : Effect of Electrocardiographic P-Wave Axis on Mortality. Am J Cardiol., 2014; 113: 372-376.


JIM 2014

    La date/heure actuelle est Dim 04 Déc 2016, 04:57