Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe








Derniers sujets













Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters



Un nouveau marqueur de gravité de l’insuffisance cardiaque

Partagez

MIRAGE
Admin
Admin

Masculin Messages : 2276
Date d'inscription : 16/08/2009
Age : 30
Localisation : Maghreb united
Emploi : Medical student

Un nouveau marqueur de gravité de l’insuffisance cardiaque

Message par MIRAGE le Sam 04 Jan 2014, 17:52

Le peptide associé à la pancréatite (PAP)/Reg2 est une nouvelle cytokine qui aurait un effet anti-inflammatoire et anti-apoptose. Elle a été initialement découverte dans le suc pancréatique de rats chez qui l’on avait provoqué expérimentalement une pancréatite aiguë. On sait aujourd’hui qu’elle est très vraisemblablement sécrétée directement par le myocarde.
Des travaux antérieurs non encore publiés ont montré que l’expressiondu gène de la PAP/Reg2 se trouvait augmentée dans le myocarde de rats qui avaient une hypertrophie cardiaque décompensée secondaire à une surcharge pressive.
Dans une étude pilote prospective menée chez l’homme, Fitzgibbon et coll. ont testé l’hypothèse que le taux de PAP/Reg2 pourrait être élevé chez les insuffisants cardiaques ambulatoires et que la concentration en PAP/Reg2 serait corrélée à la sévérité de la maladie.
Des prélèvements sanguins ont ainsi été obtenus chez 70 patients en insuffisance cardiaque et chez 17 sujets sains (groupe contrôle).
Les patients symptomatiques en insuffisance cardiaque classe III et IV de la New York Heart Association [NYHA] avaient un taux moyen de PAP/Reg2 plus élevé que celui des patients en classe I ou II de la NYHA (35,5 ± 4,0 vs 10,3 ± 1,0 mcg/l ; p <0,001) et que celui des sujets du groupe contrôle (35,5 ± 40 vs 6,2 ± 0,5 mcg/l ; p <0,001).
L’analyse des caractéristiques des courbes de données a montré que globalement, le PAP/Reg2 avait une sensibilité et une spécificité comparable à celles du BNP (Brain-type natriuretic peptide) en termes de prédiction d’hospitalisation pour insuffisance cardiaque à 6 mois et une valeur équivalente pour ce qui est de la prédiction de la mortalité totale à 12 et 24 mois.
Les patients ont ensuite été classés en 2 groupes selon que leur taux de PAP/Reg2 était < ou ≥ 24 mcg/l.
Ceux dont le taux de PAP/Reg2 était ≥ 24 mcg/l avaient de façon significative une plus mauvaise fonction rénale, un taux plus élevé de BNP et de CRP (C-reactive protein), des pressions artérielles pulmonaires plus élevées et une plus forte mortalité totale aux 6e et 24e mois (p <0,05).
A contrario, les taux de PAP/Reg2 et de BNP avaient une excellente valeur prédictive négative pour ce qui est de la mortalité totale à 6, 12 et 24 mois.
En conclusion, cette étude est la première à avoir mis en évidence une augmentation du taux de la PAP chez les patients en insuffisance cardiaque. Elle montre que le taux de PAP/Reg2 est corrélé à la sévérité de l’insuffisance cardiaque et qu’il est, de plus, un marqueur de l’activation neuro-hormonale et de la présence d’un syndrome cardio-rénal, de pressions de remplissage élevées. Enfin, le taux de PAP/Reg2 est un marqueur prédictif sensible et spécifique d’une mortalité totale accrue aux 12e et 24e mois. Chez l’homme en insuffisance cardiaque, l’élévation du taux de PAP/Reg2 pourrait être la traduction d’un stress myocardique, d’un feedback moléculaire destiné à contrecarrer l’inflammation ou représenter un mécanisme de réparation cellulaire. Malgré le petit nombre de cas étudiés et en dépit de l’absence de données hémodynamiques, les résultats de cette étude sont suffisamment innovants et importants pour mériter que l’on continue d’évaluer de façon prospective, sur une plus grande échelle, l’intérêt du PAP/Reg2 en tant que nouveau marqueur de la sévérité de la maladie chez les patients en insuffisance cardiaque.

Dr Robert Haïat

Références

Fitzgibbons TP et coll. : Usefulness of Pancreatitis-Associated Protein, a Novel Biomarker, to Predict Severity of Disease in Ambulatory Patients With Heart Failure. Am J Cardiol., 2014; 113: 123-126.

    La date/heure actuelle est Lun 05 Déc 2016, 19:31