Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe




















Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters



urticaire

Partagez

wissam
Modérateur
Modérateur

Féminin Messages : 1614
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 30
Localisation : algérie
Emploi : résidente en rhumatologie

urticaire

Message par wissam le Mer 13 Jan 2010, 21:06

CONDUITE à TENIR;

l'urticaire aigue généralisée????

MIRAGE
Admin
Admin

Masculin Messages : 2276
Date d'inscription : 16/08/2009
Age : 30
Localisation : Maghreb united
Emploi : Medical student

Re: urticaire

Message par MIRAGE le Jeu 14 Jan 2010, 11:25

pour etre plus pratique dans des urgences comme les notre on donne systématiquement que de solumedrole 40 mg en iv ou im et parfois des antihistaminiques Embarassed

Dr Aymen
Admin
Admin

Masculin Messages : 3424
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 32
Localisation : TUNISIE
Emploi : Résident en Imagerie médicale

Re: urticaire

Message par Dr Aymen le Sam 16 Jan 2010, 21:43

Le traitement de l’urticaire retardée à la pression est fondé sur les anti-H1 en première intention ; les AINS de type indométacine ont une action favorable mais non durable avec même des aggravations secondairement.

La corticothérapie est à réserver aux formes résistantes et aux formes invalidantes ou lorsqu’une étiologie lupique est découverte et la nécessite.

L’hypersensibilité alimentaire est parfois discutée : les régimes d’éviction alimentaire ne doivent être instaurés que pour les aliments dont les prick-tests se sont avérés positifs.

L’urticaire cholinergique est traitée par les anti-H1 qui possèdent des propriétés anticholinergiques comme l’hydroxyzine mais également par les anti-H1 de dernière génération telle la cétirizine ; l’urticaire est inhibée également par l’application de scopolamine (Scopoderm TTSt).

Le traitement de l’urticaire de contact à la chaleur est basé sur les anti-H1 et l’induction d’une tolérance à la chaleur, par expositions répétées de segments de membres, puis de membres entiers, à des bains chauds selon un protocole rigoureux mais l’effet est le plus souvent temporaire.

L’urticaire de contact au froid est améliorée par les anti-H1 de dernière génération progressivement augmentés, parfois en association avec les anti-H2, ou bien par la doxépine ; les antiandrogènes peuvent être bénéfiques lorsqu’on découvre un déficit en antiprotéases.

Le traitement de l’urticaire aquagénique est difficile, basé sur les anti-H1 ; elle peut être prévenue par l’application d’émollients avant le contact avec l’eau de la douche ou l’ajout de bicarbonate de sodium (200 g) dans le bain.

Le traitement de l’urticaire solaire est plus complexe et associe la photoprotection externe couplée au bêtacarotène (Phénorot) et aux antipaludéens de synthèse (Nivaquinet ou Plaquenilt), qui sont peu efficaces isolément, les anti-H1 de dernière génération à fortes doses délivrées 30 minutes avant l’exposition, la puvathérapie ; elle associe un psoralène aux UVA et est conduite à raison de trois séances par semaine avec au début 80 % de la dose déclenchante (0,2 à 0,3 joule) ; les résultats s’observent en 15 séances.

Par la suite, le traitement d’entretien comprend une séance par semaine (ce qui correspond à 1 heure d’exposition solaire) ; l’induction de tolérance est conduite par des irradiations itératives soit localisées, soit corporelles totales selon des protocoles rigoureux ; les échanges plasmatiques proposés quand il existe un facteur sérique circulant n’ont fait la preuve de leur efficacité que dans un nombre très limité de cas.

Les poussées d’urticaire adrénergique sont prévenues par le propranolol et l’exclusion du café et du thé.

Le traitement de l’urticaire à la progestérone peut comporter une oestrogénothérapie (éthinyloestradiol 0,05 mg, une à trois fois par jour, administré les 20 premiers jours du cycle), du tamoxifène (Nolvadext 10 à 30 mg/j), du danazol (Danatrolt ; mais la fréquence des effets androgéniques et des complications hépatiques limite son emploi), une désensibilisation à la progestérone, de l’acétate de buséréline (Suprefactt ; analogue de synthèse de la luteinizinghormone releasing-hormone : huit sprays par jour de 100 mg chacun) ou bien une ovariectomie devant l’échec des autres traitements, en période de préménopause ou devant la gravité des signes cliniques.

samir01
Progresse
Progresse

Masculin Messages : 17
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 29
Localisation : algeria
Emploi : student

Re: urticaire

Message par samir01 le Ven 16 Sep 2011, 13:14

Smile merci pour l'article

Contenu sponsorisé

Re: urticaire

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:46


    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2016, 11:46