Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe




















Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters

Les cafards

Partagez
avatar
أمة الله خديجة
Super-membre
Super-membre

Féminin Messages : 311
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 107
Localisation : انّا لله و انّا اليه راجعون
Emploi : همّتي لأمّتي

Les cafards

Message par أمة الله خديجة le Lun 10 Aoû 2009, 11:17

Les Blattes



Egalement appelées cafards, cancrelats, meuniers ou coquerelles, les blattes existent depuis 35 millions d'années, presque sans avoir subi de transformations. Sur les 3500 espèces de blattes connues, seules quelques-unes se sont considérées comme de véritables colonisateurs des habitations. Il s‘agit de :

- la blatte germanique,
- la blatte américaine
- la blatte orientale


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Répartition



Elles colonisent aujourd'hui presque toutes les zones imaginables : les ménages privés et les cuisines des restaurants font partie de son territoire, de même que les fabriques de carton ondulé, les aciéries ou les centrales nucléaires.
Les blattes se rencontrent généralement dans les locaux commerciaux affectés à la production ou la manutention de denrées alimentaires, mais également dans les bâtiments publics et les habitations comme les blocs d'appartements.

Grégaires et nocturnes, elles passent la journée à se cacher dans les fentes et les fissures, autour des éviers, des tuyaux d'écoulement, des cuisinières, à l'arrière des placards et des compartiments à moteur des
réfrigérateurs. Elles affectionnent particulièrement les bâtiments disposant de conduits de service et de tuyauteries complexes.
Leur présence ne dénote pas nécessairement un manque d'hygiène :
: elles peuvent en effet être amenées dans un bâtiment par divers objets, y compris des meubles usagés, des aliments, des bouteilles vides et des boîtes de livraison. Une fois dans un bâtiment, elles peuvent s'y
installer sans mal et, comme elles sortent surtout la nuit, passer inaperçues un certain temps.

[size=18]Conditions de vie


Les blattes peuvent survivre dans les conditions les plus diverses du fait de leurs grandes capacités d‘adaptation. Néanmoins, elles recherchent plus particulièrement :

- les zones où la température est élevée et où l‘air est humide,

- une nourriture abondante, quelle que soit sa nature.
En effet, les blattes sont omnivores et peuvent à l‘occasion se nourrir de papier et fragments de peau ou de textiles.L'eau nécessaire à leur alimentation est absorbée soit à partir de fruits, soit directement.

Comme de nombreux autres insectes, les blattes sont nocturnes : le jour elles s'enfuient et se cachent volontiers dans les fissures et les crevasses. Ce sont des coureurs très agiles. Elles colonisent les habitations en se faufilant dans les fissures et en remontant le long des canalisations. Elles se regroupent généralement dans les cuisines où elles trouvent plus facilement à se nourrir.

Cycle biologique


Le cycle biologique de la blatte se déroule en trois stades : l‘Œuf, la nymphe et l'adulte. La femelle produit un sac à oeufs (oothèque) de couleur brune qui contient une trentaine d‘Œufs; après l'avoir transporté quatre semaines avec elle, elle le dépose dans un endroit bien abrité.
Les nymphes émergent après environ trois semaines et passent par plusieurs stades de croissance, durant une période qui peut atteindre trois mois, avant de devenir adultes. Ces nymphes ressemblent à des adultes, mais sont plus petites et de couleur blanche.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dégâts causés

Si elles causent rarement des dommages dans les habitations qu'elles infestent, les coquerelles n'en provoquent pas moins une répulsion bien sentie.


Les blattes représentent des vecteurs potentiels de maladies comme la dysenterie, les gastroentérites, la fièvre typhoïde et la poliomyélite.
Leur régime, omnivore, comprend les substances en fermentation, les pansements
souillés et infectés, les cheveux, le cuir, le parchemin, le papier peint, les excréments et la nourriture destinée à la consommation humaine. Cette dernière peut être contaminée,soit par transfert mécanique des agents
provoquant la maladie à partir du corps de l'insecte, soit par transmission dans les excréments.
Les blattes et leurs excréments peuvent provoquer des réactions allergiques, en particulier parmi les personnes sensibles comme les asthmatiques. Une exposition peut survenir par l'ingestion ou l'inhalation de matières provenant de blattes et présentes dans la poussière en suspension. De plus, la nourriture peut être avariée, avec l'odeur caractéristique de la blatte, produite par les fèces et les sécrétions des glandes salivaires et abdominales
ou par des insectes morts.


Méthodes de lutte contre les blattes


Dès que l'on trouve un cafard dans la maison, il faut immédiatement prendre des mesures car tôt ou tard, on sera confronté à une véritable invasion. Il importe aussi d'avertir les voisins, surtout dans les immeubles à appartements, car les cafards y prolifèrent facilement. Il est alors important d'agir en commun et en même temps.



Les méthodes de lutte physique



La meilleure façon de prévenir une infestation d'insectes nuisibles consiste à éliminer les conditions qui leur sont favorables. Pour ce faire, il faut les empêcher d'avoir accès aux aliments, à l'eau et à un abri, et garder la maison en bon état de propreté. Sans vous garantir absolument contre une intrusion, ces mesures réduiront de beaucoup les risques d'infestation.

* Couvrez les tuyaux d'isolant et réparez les fuites pour réduire l'humidité autour de la plomberie.
* Faites nettoyer à la vapeur tout meuble que vous soupçonnez d'être infesté. Abaisser la température peut aider à réduire le niveau d'activité et à limiter la reproduction des coquerelles, qui aiment la chaleur humide.

D'autres mesures peuvent être envisagées.

* Scellez toutes les fissures et les ouvertures pour tuyaux qui servent de refuges aux blattes. Placez des obstacles devant leurs points d'entrée. Posez une fine moustiquaire sur les fissures, les bouches d'aération, les tuyaux ouverts et les orifices de vidange pour leur couper des voies d'accès.
* Gardez vos déchets dans des contenants en métal ou en plastique épais, et enlevez-les régulièrement. Entreposez vos aliments dans des contenants de plastique épais ou des pots en verre. Passez l'aspirateur régulièrement pour faire disparaître les parcelles d'aliments, les blattes et leurs sacs à oeufs.
* Vous pouvez aussi acheter des pièges à blattes ou en construire un aisément : enduisez de vaseline l'intérieur d'un petit pot et collez du ruban-cache à l'extérieur pour permettre aux insectes d'avoir prise; placez ensuite un petit bout de pain ou un autre aliment dans le pot. Une
fois les coquerelles à l'intérieur, elles n'arriveront pas à sortir.
* Les pièges commerciaux (pièges de phéromones), de forme
rectangulaire ou triangulaire, ont l'intérieur enduit d'une couche de colle. Placez-les dans les endroits les plus fréquentés le long des murs
.


Les Méthodes de lutte biologique


Dans leur milieu d'origine, les coquerelles sont la proie des rongeurs, des fourmis, des nématodes et des guêpes parasites.


Méthodes de lutte chimique


Si les méthodes de lutte physique et biologique restent sans effet, ayez recours à un pesticide qui présente aussi peu de danger que possible pour vous et pour l'environnement.

** L'acide borique en poudre est un bon exemple de pesticide efficace, même s'il peut falloir une semaine avant d'observer une réduction de la population de blattes. Il existe d'autres produits
en poudre, notamment la terre de diatomées et l'aérogel de silice, dont l'action abrasive entame l'enveloppe externe du corps de l'insecte, provoquant chez celui-ci la déshydratation et
la mort.
** Les pièges appâtés à l'hydrométhylon, qui contiennent un insecticide à action interne, constituent une autre solution.

Si les solutions ci-dessus n'apportent pas d'amélioration, renseignez-vous sur les autres pesticides en vente sur le marché auprès d'un spécialiste d'un centre de jardinage. Utilisez seulement les pesticides domestiques enregistrés que l'étiquette recommande pour la lutte conte les coquerelles et observez scrupuleusement les instructions données.


avatar
wissam
Modérateur
Modérateur

Féminin Messages : 1614
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 30
Localisation : algérie
Emploi : résidente en rhumatologie

Re: Les cafards

Message par wissam le Ven 14 Aoû 2009, 15:36

les méthodes de lutte chimiques il faut les renouveller en fonction de la durée de vie du produit(klk semaine voire 6mois ) Question
avatar
أمة الله خديجة
Super-membre
Super-membre

Féminin Messages : 311
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 107
Localisation : انّا لله و انّا اليه راجعون
Emploi : همّتي لأمّتي

Re: Les cafards

Message par أمة الله خديجة le Ven 14 Aoû 2009, 22:39

Lutte chimique

La méthode de lutte la plus courante est l’utilisation d’un insecticide homologué spécialisé qui laisse des résidus dans les fissures. L’application d’un second traitement après quelques semaines éliminera les larves qui émergent. Cependant, pour ce second traitement des lieux, utilisez un autre produit afin d’éviter que les insectes ne développent une résistance à un produit donné.
Ne traitez jamais des surfaces entières à moins que le mode d’emploi sur
l’étiquette du produit ne le précise.
Les blattes fuient la lumière et préfèrent les endroits exigus; on les voit donc rarement à découvert. Par conséquent, traitez surtout les fissures, les joints, les raccords, les coins, les cadres, les plinthes et tout autre endroit où les coquerelles pourraient s’abriter.
Traitez aussi les endroits où les blattes sont susceptibles de rôder la nuit. Évitez de traiter les surfaces où il est peu probable que les blattes circulent. Surveillez surtout la cuisine, la salle de bain, les pièces de rangement, le sous-sol, autour de la plomberie et des drains et les dépôts d’ordures. Les surfaces à traiter doivent être propres et sèches pour que le produit y adhère bien.
Les centres de jardinage et les quincailleries offrent divers insecticides spécialisés contenant différentes matières actives, notamment le chlorpyrifos, le bendiocarb, le carbaryl, le diazinon, le malathion, etc.
Si les blattes pullulent, la pyréthrine en aérosol ou pour la pulvérisation spatiale accroît l’efficacité du traitement en produisant un effet de choc sur les insectes et en dirigeant ceux-ci vers les surfaces traitées. Les matières actives suivantes comptent parmi les produits chimiques les moins toxiques pour lutter contre les blattes.

Appâts à l’hydraméthylon

Ces appâts contiennent comme matière active de l’hydraméthylon, insecticide de faible toxicité pour les mammifères, vendu dans des contenants inviolables. Ces appâts attirent les blattes, et la matière active interrompt leur production d’énergie biochimique. Les insectes meurent au bout de 48 à 96 heures après l’ingestion. Cependant, pour que ces appâts soient efficaces, ils doivent être bien placés et plus alléchants que les autres sources d’aliments.

Acide borique

L’acide borique est un autre produit chimique de lutte contre les blattes de moindre toxicité pour les humains. Vous pouvez l’acheter en poudre et l’appliquer en une mince couche. Si la couche est trop épaisse, les blattes passeront simplement à côté. Les exterminateurs professionnels peuvent se procurer le produit sous forme de pâte pour le traitement des fissures.
L’acide borique est un poison qui agit sur l’estomac. Les insectes l’ingèrent en se nettoyant. Il faut l’appliquer là où les blattes sont susceptibles de se cacher. Il agit au bout d’une dizaine de jours. L’acide borique conserve son efficacité pendant plusieurs années si les endroits traités sont maintenus au sec.

** Faire bouillir 2 litres d'eau et ajouter 450 gr d'acide borique et 11 gr de sucre, mélanger. Une fois la solution refroidie, la verser dans de petites bouteilles. Introduire un coton très serré dans le goulot de manière à ce qu'il soit en contact avec la solution. Placer ces bouteilles derrière les réfrigérateurs, les éviers, sur les étagères, dans les armoires.

Terre à diatomées

La terre à diatomées, appelée aussi dioxyde de silicium, est une fine poudre composée de micro-organismes marins. Quand les insectes passent aux endroits traités avec la poudre, la couche cireuse externe qui les protège se fissure, entraînant ainsi la déshydratation et la mort des insectes. Environ une semaine après le traitement, les insectes déshydratés se mettent à chercher désespérément de l’eau. Ne soyez donc pas étonné de les voir en plus grand nombre. En général les blattes meurent dans les deux semaines qui suivent l’application du traitement. La terre à diatomées n’est toxique ni pour les humains, ni pour les animaux de compagnie, et demeure active aussi longtemps qu’elle reste sèche.

Aérogel de silice

Vous trouverez également sur le marché des produits contenant à la fois de la pyréthrine et de l’aérogel de silice. La pyréthrine produit un effet de choc rapide chez les blattes, alors que l’aérogel de silice, tout comme la terre à diatomées, provoque la déshydratation lente et la mort des insectes.

LUTTE À L'AIDE D'INSECTICIDES

L'utilisation d'insecticide est déconseillée en raison des risques pour la santé et l'environnement, il vaut mieux d'abord essayer d'autres méthodes moins dangereuses.
Si vraiment on n'arrive pas à limiter l'infestation alors, recourir aux pesticides avec les plus grandes précautions.
Les insecticides «résiduels», en poudre ou en pulvérisation donnent les meilleurs résultats car ils agissent longtemps et les blattes les transportent avec elles et contaminent les oothèques.
Les poudres sont plus efficaces car elles agissent plus longtemps mais les solutions peuvent être pulvérisées sur les murs.

Endroits à traiter : fentes et crevasses, derrière et sous les réfrigérateurs, derrière et sous la cuisinière, intérieur et derrière les armoires, derrière les radiateurs, sous les éviers, dans les boîtes à interrupteurs et les boîtes à fusibles, autours des tuyaux, sur et sous les étagères, sous les tables, sous les comptoirs, dans les salles de bain et les toilettes.

Produits «résiduels» :

** Propoxur 1% seul produit pouvant être utilisé dans des armoires contenant des ustensiles destinés à être mis en contact avec la nourriture.
** Diazinon , 0,5%
** Fenthion , 0,5%
** Ronnel (avec pyrèthre synergisé) 1 à 1,5%
** Borax 99%

Attention ces produits sont très nocifs pour les blattes mais aussi pour l'être humain (mutagènes, tératogènes, cancérigènes,…). Il faut les utiliser avec la plus grande prudence, respecter les dosages et les conseils d'utilisation, évacuer les pièces à traiter, ne pas oublier de mettre à l'abri les animaux domestiques y compris les poissons et les oiseaux. La nourriture doit également être mise à l'abri.
Les pièces d'habitation doivent être longuement aérées avant de pouvoir être réintégrées.
Laisser agir le produit 48 h avant de laver à grandes eaux.

Avant d’acheter un pesticide

* Identifiez le ravageur correctement.
* Utilisez d’abord des mesures de lutte physique et des moyens autres
que les pesticides.
* Lisez le mode d’emploi et les précautions qui figurent sur l’étiquette du produit avant de l’acheter.
L’étiquette doit comporter le nom du ravageur à combattre et l’endroit où le produit peut être utilisé, p.ex., à l’intérieur, à l’extérieur, dans le jardin, sur les animaux.
* N’achetez que la quantité de produit requise pour le traitement.
* Vous pouvez toujours choisir de faire appel aux services d’un professionnel au lieu d’appliquer le traitement vous-même.

Lors de l’utilisation d’un pesticide

* Lisez attentivement le mode d’emploi et les précautions qui figurent sur l’étiquette.
* Ne fumez pas et ne consommez pas de boissons ou de nourriture pendant l’application d’un pesticide
* Faites sortir les enfants et les animaux familiers des lieux ou éloignez-les pendant le traitement. Couvrez ou enlevez les aquariums.
* Couvrez ou enlevez les aliments, les ustensiles et la vaiselle si le traitement se fait dans la cuisine.

Après avoir utilisé un pesticide

* Lavez-vous toujours les mains soigneusement.
* Ne laissez pas les enfants ou les animaux familiers entrer en contact avec les surfaces traitées avant qu’elles ne soient complètement sèches.
* Ventilez bien les lieux traités.
* Nettoyez toutes les surfaces ayant un contact direct avec les aliments, comme le dessus des comptoirs de cuisine, des tables et des cuisinières, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.
* Gardez toujours les pesticides hors de la portée des enfants et des animaux familiers et loin des aliments et des boissons.


En conclusion

** Servez-vous de pièges pour localiser les blattes et pour vérifier l’efficacité des traitements.
** Réduisez l’accès aux aliments et à l’eau.
** Placez les ordures dans des contenants scellés.
** Scellez les fissures où les blattes peuvent se cacher.
** Posez des moustiquaires aux bouches d’aération et aux fenêtres pour empêcher les blattes de circuler d’un appartement à l’autre.
** N’oubliez pas que l’utilisation de produits antiparasitaires sans l’application de mesures d’hygiène et sans l’amélioration du milieu physique ne pourra à elle seule enrayer les blattes.
** Dans un immeuble d’habitation ou dans une habitation multifamiliale, tous les résidents doivent collaborer pour que le programme de lutte soit efficace.

malaki
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif

Féminin Messages : 702
Date d'inscription : 23/10/2009
Age : 29
Localisation : algerie
Emploi : biologiste en biochimie

Re: Les cafards

Message par malaki le Dim 01 Nov 2009, 22:33

je crois que des fois ya pas des methodes pour lutter contre ces cafards.
avatar
blanca
Membre hyper-actif
Membre hyper-actif

Féminin Messages : 1723
Date d'inscription : 15/08/2009
Age : 38
Localisation : Algérie
Emploi : pédiatre

Re: Les cafards

Message par blanca le Dim 06 Déc 2009, 17:32

POUR SE DEBARASSER DES CARFARDS, il faut batir une nouvelle maison avec de nouveaux meubles et s'entourer d'un jardin sain et bien entretenu cyclops ça a marcher pour nous cheers on a aucun cafard depuis à peu près 10 ans king

Contenu sponsorisé

Re: Les cafards

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 29 Avr 2017, 18:24