Forum de l'union médicale: Tunisie,Algérie,Maroc

Soyez le bienvenu sur FUMED (Forum de l'Union Médicale).


Espace de discussion scientifique pour les praticiens médicaux et para-médicaux des pays maghrébins francophones (Algérie, Tunisie, Maroc)

Do you like FUMED

Connexion

Récupérer mon mot de passe




















Pour établir un PARTENARIAT avec FUMED contactez l'administration du forum en cliquant ici:




 free counters

L’addiction aux drogues dures

Partagez
avatar
M@NEL
Super-modératrice
Super-modératrice

Féminin Messages : 1006
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 27
Localisation : Algérie
Emploi : Ph

L’addiction aux drogues dures

Message par M@NEL le Mar 14 Fév 2012, 19:50

Les drogues dures sont responsables d’une dépendance chez les personnes qui en consomment, on y retrouve l’ecstasy, la cocaïne, l’héroïne, etc. Petit topo sur les drogues dures les plus consommées et leur mécanisme d’action…

LE MÉCANISME DE LA DÉPENDANCE
La dépendance est due aux substances psychoactives contenues dans les drogues. Que se soient des psychostimulants (amphétamines, cocaïne…) ou des opiacés (morphine, héroïne…), ces produits agissent auniveau du cerveau, en augmentant la libération de dopamine. Cette molécule active chez l’Homme le « circuit de la récompense », qui donne l’impression que « tout va bien ». A la longue, les drogues modifient la façon dont le cerveau perçoit l’origine des satisfactions et perturbe la recherche du plaisir.

LES SIGNES DE LA DÉPENDANCE
La dépendance s’installe brusquement ou progressivement, ceci est variable en fonction de l’individu et de la drogue consommée. Les
symptômes généraux de ce phénomène sont :
- l’accroissement de la tension et de l’anxiété avant la consommation,
- le soulagement lors de la consommation,
- l’irrésistible besoin de consommer,
- le sentiment de perdre le contrôle de soi.

LES PRINCIPALES DROGUES
Cocaïne et crack: La cocaïne est un psychostimulant, et le crack est l’un de ses dérivée. Elle empêche la recapture de certaines
molécules, dont la dopamine, au niveau des synapses. Elle augmente ainsi l’effet de cette substance au niveau du cerveau.
Amphétamines et ecstasy : L’ecstasy est un produit de synthèse recherché pour ses effets stimulants et les amphétamines, plus communément appelées speed » sont de puissants psychostimulants. Ces substances provoquent une brusque libération de dopamine, entraînant un épuisement des stocks. Il s’ensuit une période de récupération plus ou moins longue.
Héroïne : au niveau du cerveau, elle est transformée en morphine. Cette nouvelle molécule se fixe sur des récepteurs normalement destinés à recevoir des endorphines, bloquant ainsi la libération de GABA (acide gamma-amino butyrique) et activant les neurones à dopamine.
LSD et la kétamine : ces molécules sont utilisées comme de puissants hallucinogènes.

LES TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION AUX OPIACÉS
Ils sont au nombre de 2 : la méthadone et la buprénorphine haut dosage (BHD). La prescription de ces molécules s’inscrit dans la prise en charge globale, médicale, psychologique et sociale de la dépendance à l’héroïne.
- La méthadone est prescrite pour 14 jours, la délivrance est effectuée pour une période de 7 jours (sauf mention particulière du médecin prescripteur).
- La BHD est prescrite pour une durée maximale de 28 jours avec une délivrance fractionnée en période de 7 jours.
A l’officine, le pharmacien ne peut refuser de dispenser ces traitements si la prescription est licite.

PRÉVENTION ET CONSEILS À L’OFFICINE
A l’officine, la prévention contre les drogues et les dépendances commence par le relai des campagnes régionales ou nationales
de sensibilisation du public, grâce à des affiches positionnées, dans votre officine ou sur vos devantures. N’hésitez également à former votre équipe sur les drogues, sur la détection des symptômes et la conduite à tenir face à une personne dépendante.
D’autre part, si un patient se présente avec la volonté de se sevrer, évaluez sa motivation et orientez-le vers un médecin et une association spécialisée qui pourront l’aider.
Par ailleurs, si une personne se présente pour la première fois à votre officine avec une ordonnance pour un médicament de substitution aux opiacés, vérifiez la validité de son ordonnance et si nécessaire, contactez son médecin.

SITES WEB
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    La date/heure actuelle est Jeu 30 Mar 2017, 23:40